Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers

"un véritable joyau architectural..."

Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Médias

LES ELUS COMMUNAUTAIRES ONT VOTE UNE NOUVELLE COMPÉTENCE QUI A SUSCITE QUELQUES INTERROGATIONS

18/10/2017
LES ELUS COMMUNAUTAIRES ONT VOTE UNE NOUVELLE COMPÉTENCE QUI A SUSCITE QUELQUES INTERROGATIONS
La Montagne, ma 17 oct. 2017
Les élus du Pays de Salers ont voté le transfert de la compétence de l’assainissement qui deviendra obligatoire au 1 er janvier 2020.

Jusqu'à présent, la compétence relevait des communes. Mais à partir au 1 erjanvier 2020, loi NOTRe oblige, l'assainissement reviendra à la communauté de communes.

Pour préparer ce transfert, le Pays de Salers a mené une étude sur le service proposé actuellement sur son territoire, concernant le traitement des eaux usées (les équipements, leur état, le coût, le nombre d'employés municipaux concernés, les budgets, les empruntsæ). « Toutes les communes (dont vingt-quatre ont un assainissement collectif et trois sont en individuel) ont été sollicitées pour faire remonter les informations », a précisé Bruno Faure, président, lors du conseil communautaire qui s'est réuni à Ally, avant de livrer un état des lieux de l'assainissement actuel.

État des lieux

Les données de cette étude, qui se poursuit, vont servir à mettre sur pied un service collectif et définir un mode de gouvernance, une fois que cette compétence reviendra à la communauté de communes. « L'idée serait de continuer à fonctionner avec les communes, c'est-à-dire les employés de communes. Donc, si le Pays de Salers prend la compétence, il s'agirait de pouvoir contractualiser avec les communes… Un conventionnement qui pourrait se faire à titre gratuit ou à titre de prestation payante […] Est-ce qu'à la communauté de communes, il faudrait une personne ressource qualifiée au niveau technique ? ». Autant de suggestions de la part de Bruno Faure qu'il reste à étudier.

Pour Marc Sepchat, conseiller communautaire de Pleaux, il faudrait bâtir des fondements plus précis : « Est-ce qu'il serait possible d'envisager un schéma d'assainissement global pour harmoniser les choses ?, a-t-il interrogé. Car il y a beaucoup de communes qui ont fait un schéma dans lequel elles ont mis en traitement collectif des villages qui pourraient être en assainissement individuel ».

Une situation qui a d'ailleurs conduit Le Falgoux a révisé son zonage, comme l'a fait savoir le maire, Louis Chambon. « Chez nous, tout est en collectif. Or, on a des hameaux, où il n'y a que deux maisons permanentes. Tout est sur des postes obsolètes, qui datent des années 80, sans maîtrise du foncier… Ça chiffre vite ».

Réflexion

« Il serait de bon ton qu'on révise les schémas communaux pour limiter l'assainissement collectif et essayer de rationaliser les investissements », a renchéri Bruno Faure. Un enjeu de taille pour le territoire qui facture 253.834 m ³. « On ne va pas loin [æ] Pour faire mieux, il faudrait rouvrir les volets des maisons », estime le président du Pays de Salers, soulevant les enjeux autour du financement de ce service.

En résumé, il reste encore des équations à résoudre avant de concrétiser ce service d'assainissement « communautaire ». Première étape, les élus ont voté ce transfert de compétence (*) qui doit désormais être validé par les conseils municipaux du Pays de Salers d'ici à trois mois.

(*) Les élus ont validé la compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) et se prononceront plus tard sur le transfert de la compétence de l'eau.

Chemcha Rabhi

Le Réveil Cantalien, ve 20 oct. 2017