Patrimoine culturel

Découvrez le fort patrimoine Culturel de la Commune de Salers

L'association a été crée à Salers  sous la présidence de Charles CEYRAC, maire de Collonges La Rouge et Charles MAIGNE, maire de Salers dans le but  d'unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable de communes d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale. 66 maires suivront Charles CEYRAC dans cette aventure officialisée le 6 mars 1982.

Aujourd’hui, l’association compte 156 villages répartis dans 21 régions et 69 départements dont 2 sur le département du Cantal : Salers et Tournemire.

Salers, une trentaine d'éléments classés ou inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques

Le village de Salers  est un voyage dans le temps. Maisons à tourelles, beffroi, remparts... Salers vous transporte successivement au Moyen Age puis à l'époque de la Renaissance. Salers n'a pas échappé aux invasions pendant la Guerre de Cent ans, c'est dans ce contexte que les "Sagraniers" ont fortifié leur ville pour se protéger des Anglais et des brigands. Ville marchande puis ville de nobles, la grandeur passée de Salers se traduit par son architecture reflet du XIVème au XVIIIème siècles datant principalement de l'époque du Bailliage des Hautes Montagnes d'Auvergne. Chaque ruelle renferme de vieilles demeures toutes en parfait état de conservation, certains propriétaires les font visiter.

Passez le Beffroi ou la porte de la Martille, vous entrez dans la ville haute. Sur la grande place, la statue de Tyssandier d'Escous, rénovateur de la race bovine Salers, vous rappelle que vous êtes dans le pays des vaches rouges.

L'église remaniée au XVIème s. puis au XIXème s. abrite une mise au tombeau du XVème s. composée de neuf sujets grandeur nature et de nombreux autres tableaux, tapisseries et statues anciennes.

Prenez le temps d'aller jusqu'à l'esplanade de Barrouze pour admirer le paysage et les vallées de la Maronne, du Rat et de l'Aspre.

Eléments Architecturaux remarquables
Les textes (7 mars 2009) sont de Philippe GARRIGUE, historien local.

  • Emplacement du château féodal
    ...
  • Maison dite du Bailliage
    ...
  • Emplacement du Bailliage royal
    ...
  • Maison Flogeac
    ...
  • Maison de la Ronade
    ...
  • Maison dite des Templiers
    ...
  • Maison de Vernhes
    ...
  • Maison du Major Lafarge
  • Maison Blaud-Lacombe
    ...
  • Maison Bertrandy
    ...
  • Porte de la Martille
    ...
  • Maison de Bargues
    ...
  • Buste de Pierre-Ernest Tyssandier d'Escous
    ...
  • Couvent Notre-Dame
  • Maison du Président Lizet
    ...
  • Porte du Beffroi
    ...
  • L'Eglise St-Mathieu
    ...
  • Le Monument aux Morts
    ...
  • Maison des Missionnaires
    ...
  • Chapelle Notre-Dame de Lorette
    ...