Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers

"un véritable joyau architectural..."

Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Médias

VENIR À SALERS AVEC L'ÂME D'UN RÊVEUR

04/12/2015
VENIR À SALERS AVEC L'ÂME D'UN RÊVEUR

Ce Plus beau village de France, labellisé een 1982, donne l'opportunité de remonter le temps

Porte d’entrée des volcans du Cantal, cité historique, havre de paix ou point de rendez-vous des artisans : au fil de ses ruelles, Salers dévoile ses nombreux visages. Avec caractère.


Arthur Cesbron - arthur.cesbron@centrefrance.com


Il y a des réveils plus difficiles. Au petit matin, avant de rejoindre sa boutique, Frédéric Raymond a pris l’habitude presque quotidienne de se prélasser sur l’esplanade de Barrouze, à Salers. « Je vais y faire mon petit tour, je me pose sur un banc, au soleil, c’est vraiment joli… », raconte l’artisan. Histoire d’en prendre plein les yeux. Car la petite place aux arbres bien alignés, située à l’extrémité sud du village, surplombe les jardins suspendus et surtout les trois vallées de la Maronne, de l’Aspre et du Rat. Sur un banc, allongé dans l’herbe ou assis sur les remparts, le bol d’air est garanti. Le calme aussi. Porte d’entrée du parc naturel des Volcans d’Auvergne, Salers séduit le visiteur avec ses deux caractères, entre son petit centre plein de vie et la quiétude de ses ruelles et de son esplanade. "Ce qui fait le charme du village, ce sont ses remparts et son unité architecturale, avec ses maisons Renaissance et la pierre volcanique", décrypte Sylvie GANRY, de l'Office de tourisme. Car le village s'est aussi figé dans le temps. Les grandes demeures familiales, avec les incontournables Maisons du Bailliage et de la Ronade sur la place Tyssandier d'Escous, et les hôtels particuliers témoignent du glorieux passé de la cité cantalienne. Si la commune a prospéré au Moyen Age grâce au commerce de laine, de fromages et de mules, Salers a pris du poids à la Renaissance, avec l'installation au XVIème siècle du siège du bailliage des montagnes. Aujourd'hui, elle mise clairement sur le tourisme : Salers a été l'une des premières, dès 1982, à décrocher le label de Plus beau village de France.

Echoppes artisanales

Mais contrairement à beaucoup de villages qui ont ce label, ce qui est intéressant ici, c'est qu'il y a une vie à l'année, avec un corps médical, des services publics et des commerces, concidère Daniel GIL, gérant de l'hôtel Saluces". Un bon point d'appui, pour mieux s'envoler l'été, avec l'ouverture d'une cinquantaine de petites échoppes, tenues par de nombreux artisans (lire ci-dessous). Résultat : chaque année, les 345 Sagraniers voient défiler plus de 300 000 visiteurs ! Qui viennent découvrir l'artisanat du coin, tester la gastronomie locale, se plonger dans l'histoire du village ou simplement flâner. "On est dans un décor de théâtre ici, c'est exceptionnel, on est hors du temps, affirme Daniel GIL, Sagranier depuis 33 ans. Tout ça adossé aux montagnes, ça offre un paysage grandiose. Et puis ce qui fait le charme de Salers, c'est qu'on y découvre tout le temps des petits trésors architecturaux. Il faut venir avec l'âme d'un rêveur !".

Une Maison des Templiers pour voyager dans le temps - Musée. Histoire et traditions. Si l'histoire de Salers se découvre en flânant dans le village, notamment sur l'esplanade de Barrouze, le glorieux passé de la cité est aussi retracé à la Maison du commandeur, dite Maison des Templiers. A elle seule, cette bâtisse du XVème siècle résume l'évolution de Salers puisqu'elle fut successivement maison bourgeoise, puis de notable, avant de devenir une école et désormais un musée. Le site propose de découvrir l'histoire et les traditions populaires de la communauté, ainsi que la vie du commandeur Israël de Mossier (1685-1745), chevalier de l'Ordre de Malte, ancien propriétaire de cette demeure. Des visites contées, en soirée et costumées sont proposées.

SALERS EN BREF

Une spécialité : le carré de Salers.  Le nom évoque à la fois une vache, un fromage, un apéritif. Mais Salers, c’est aussi le « carré », à savoir un biscuit au beurre.

Pour déjeuner : les produits régionaux à l’honneur. Il y a le choix à l’heure de déjeuner à Salers. Le village compte une dizaine de restaurants et la grande majorité proposent des produits régionaux.

Un personnage : Ernest Tyssandier d’Escous. Impossible de passer à côté : il a donné son nom à la place principale de Salers, où trône son buste. Natif de Salers, Ernest Tyssandier d’Escous est connu pour avoir œuvré pour la reconnaissance et la valorisation de la race bovine Salers. Même s’il se murmure que l’homme préférait les chevaux…