Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers

"un véritable joyau architectural..."

Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Médias

L'AMOUR EST DANS LE PRE

04/10/2018
L'AMOUR EST DANS LE PRE

M6-Saison 13, épisode 13, lu 1er octobre 2018

Replay du 1er octobre

Résumé

Aux quatre coins de France et jusqu'aux DOM TOM, les prétendantes et prétendants continuent d'arriver chez nos agriculteurs célibataires, enthousiastes à l'idée de découvrir le quotidien de celui ou celle qui les a fait fondre lors de la diffusion du portrait… Tout juste remis de leurs inoubliables retrouvailles à Paris, Raoul et Laetitia, chargée de communication de 33 ans, sont de retour à la Réunion et s'apprêtent à vivre leur première semaine de cohabitation. Ces six jours ensemble scelleront-t-ils le début d'une belle histoire d'amour ? En Ariège, après des débuts silencieux, Guy retrouve peu à peu l'usage de la parole pour sa première soirée en compagnie de Montserrat, cuisinière dans une école hippique à Pau, et Francine, conductrice de bus de 57 ans en Mayenne. En hôte attentionné, notre éleveur charcutier a préparé un véritable festin à ses deux prétendantes, aussi amusées qu'admiratives devant tant d'efforts… Dans le Cantal, c'est au tour de la blonde Rosanna, elle aussi suissesse de 52 ans, de déposer ses valises chez le timide Ricou. Pour leur première journée ensemble, le trio partira avec Nathalie à la découverte du petit village de Salers, à quelques kilomètres… Un pur moment de bonheur pour notre Ricou, tout heureux de se promener en si charmante compagnie. En Bretagne, deux Bretons de 29 ans (Teddy, paysagiste et Christopher, chauffeur de poids lourds) ont fait leur arrivée chez Aude dans une ambiance très bon enfant. Très touchée par les attentions de ses prétendants et une première soirée des plus prometteuses, Aude entrera dans le vif du sujet dès le lendemain matin avec un tête-à-tête avec chacun d'eux. Ce premier test leur permettra-t-il de se démarquer ? Enfin en Corrèze, Samuel, intrigué par sa différence d'âge avec Marie-Léa, employée de 25 ans au zoo d'Amiens, et Élodie, maréchale ferrante de 28 ans venue de l'Yonne, va profiter du premier diner pour les interroger plus en profondeur sur leur démarche amoureuse. Les réponses des deux jeunes filles seront-elles à la hauteur des attentes de notre exigeant célibataire ?

La Montagne, 20 aout 2018

Les aventures d'Eric, le Cantalien candidat à l'Amour est dans le pré, à suivre dès lundi sur M6

Dans quelques heures, les téléspectateurs de toute la France vont découvrir les nouvelles romances au générique de l'émission de "dating" la plus suivie du paysage audiovisuel français : L'Amour est dans le pré. Pour cette 13e édition, les caméras d'M6 ont notamment tourné dans le Cantal, où vit Eric, dit Ricou, un éleveur de vaches allaitantes. En début d'année, il cherchait encore l'amour... Alors ? Était-il dans le pré ?

« All you need is love, all you need is love... ». Empruntées aux Beatles, les paroles de la chanson du générique qui ouvre l'émission L'Amour est dans le pré, présentée par Karine Le Marchand, sont, cette année encore, un hymne à l'amour !

L'émission phare de M6, qui attire entre 4 et 5 millions de téléspectateurs à chaque épisode (en moyenne 4,6 millions de téléspectateurs la saison passée, soit  20 % d'audience à cette heure de diffusion), est de retour dès lundi prochain. Et on peut dire que les téléspectateurs auront attendu cette saison 13 !

Une édition tardive et attendue !

En général programmée dès la mi-juin, M6 a choisi de retarder la diffusion de cette édition 2018, notamment en raison de la Coupe du monde de football qui s'est disputée dès début juin et dont les matches ont été diffusés en ce début d'été.

Parmi les agriculteurs au générique de cette nouvelle édition, Eric B., dit Ricou, un éleveur de vaches allaitantes dans le Cantal. Assidu du programme de Karine Le Marchand ? Pas vraiment. Mais c'est pourtant un peu grâce à cette dernière, et une boutade, récurrente, faite à son entourage, que l'agriculteur de 52 ans s'est retrouvé, cette année, engagé dans l'aventure. 

C'est sa voisine, Delphine, qui a pris le stylo pour lui, et qui a contacté l'émission d'M6. « Plusieurs fois, je l'avais entendu parler de l'émission. Des amis lui avaient dit qu'ils allaient l'inscrire. Et, à plusieurs reprises, j'ai remarqué qu'il leur disait "vous me menacez d'écrire à la télé, mais finalement vous ne le faites jamais !" Je me suis dit qu'en fait il en avait envie... Un jour, en mai 2017, je viens vers chez lui, accompagnée d'une cameraman, pour réaliser des images de paysages, pour tout autre chose. Il sort et il me lance "bah alors ! Elle est où Karine Le Marchand?" Cette fois c'était trop : j'ai réalisé qu'il avait vraiment envie qu'on écrive pour lui. Alors je l'ai fait ! » se souvient Delphine.

Bah alors ! Elle est où Karine Le Marchand ?

Et ça marche. Quelques jours après, sa voisine et entremetteuse est contactée : Eric a tapé dans l'oeil des réalisateurs de l'émission. Après plusieurs prises de contact, questionnaires et entretiens avec les journalistes d'M6, Eric reçoit finalement la réponse : il fera partie des 14 chanceux sur qui M6 va braquer ses caméras. Objectif ? Lui faire rencontrer l'amour !

« Juste un peu avant la réponse définitive de la production de l'émission, j'ai réalisé la chance que j'avais. Je me suis dit : "il faut que je m'y mette" : que je fasse du ménage à la maison et que je sois présentable maintenant qu'on a tout fait pour moi, pour m'inscrire à cette aventure. Là, c'était à moi de mettre les chances de mon côté...», réalise l'agriculteur.

En octobre, Eric, dit Ricou, reçoit la visite des caméras de M6 pour tourner son portrait, qui sera diffusé, en prime-time, en janvier 2018. Là, il rencontre (enfin !) Karine Le Marchand. Chez lui. Dans sa maison.

Rien que d'y repenser, ses yeux bleu pétillent. Les qualificatifs tendres et les superlatifs affluent dès qu'il parle de l'animatrice.

«Elle est super. Elle nous chouchoute, il faut voir comment ! Ce n'est pas truqué, ce n'est pas du vent : elle est vraiment aux petits soins pour nous », rougit encore un peu Ricou.

Mais le quinquagénaire explique, face caméra, que lui, la femme qu'il cherche c'est « si possible, une petite blonde, culottée ».

« Une petite blonde, culottée... »

Davantage Shakira que Karine !  La relation entre l'animatrice et Ricou le Cantalou restera purement platonique, mais le courant semble bien passer entre ces deux-là.

En mars, à l'ouverture du courrier reçu par chaque agriculteur, Karine Le Marchand publie sur son compte Twitter (*) une photo pour immortaliser cette étape décisive dans le parcours des candidats à l'amour. Qui est là, à ses côtés ? Le facétieux Eric qui tient l'animatrice par le cou.

« Je crois qu'il va y avoir beaucoup d'émotion. Beaucoup de rires aussi. Je vous souhaite d'être bouleversés. Je vous souhaite de sauter dans le vide. De ne pas avoir peur d'aimer, et d'être aimés. Pensez que la rencontre tant attendue est pour bientôt. » Les mots que susurrent Karine Lemarchand à ses protégés de la saison 13, en préambule de la lecture  de leurs lettres d'amour, vont guider le Cantalien pendant toute son aventure.

Si tout ça était à refaire ? Je le referais, sans hésiter une seconde

C'est cette étape là -l'ouverture du courrier-, et puis toutes les autres (le speed-dating à Paris, le choix de deux prétendantes, leur arrivée sur l'exploitation et leur séjour à la ferme, pendant six jours, ...) que les téléspectateurs vont pouvoir suivre, dès lundi 20 août sur M6.

Tournées entre mars et juin, ces images seront, espère Eric, la traduction fidèle d'une «expérience extraordinaire. Tout s'est passé comme dans du sucre ! J'ai fait que des belles rencontres ces derniers mois, à commencer par les candidats, agriculteurs, dont certains sont devenus des amis, très rapidement. Si tout ça était à refaire ? Je le referais, sans hésiter une seconde ! », s'enthousiasme le cantalien, dans un grand sourire.

A l'heure du bilan... 

Lors du bilan de l'aventure, tournée ces derniers jours, l'animatrice a publié plusieurs photos sur son compte Instagram. Et qui est là ? Eric !

Seul, aux côtés de l'animatrice, ou en groupe, façon photo de classe. Mais l'effectif bien dissipé ! 

Ça me tenait à cœur qu'on montre de belles images du Cantal et de l'Auvergne.

En revanche, ne comptez pas sur lui pour vous dévoiler l'issue de l'aventure. Tenu au secret, par la production de l'émission, il n'en dira pas un mot de plus. Tout juste se réjouit-il que les téléspectateurs suivent maintenant ses aventures... et aient l'œil sur son département !  

« Ça me tenait à cœur qu'on montre de belles images du Cantal et de l'Auvergne. Je crois que c'est réussi. Quand j'ai vu celles tournées pour mon portrait, diffusé en janvier, j'étais fier. Le Cantal passe bien à la télé ! » 

Et Ricou aussi, dès lundi...

Marie-Edwige Hebrard