Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers

"un véritable joyau architectural..."

Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Mairie de SALERS - Cantal ~ Ville de Salers
Médias

AVEC PRES DE 120 VELOS JAUNES, LA COMMUNE S'EST MISE AUX COULEURS DE LA GRANDE BOUCLE

07/07/2016
AVEC PRES DE 120 VELOS JAUNES, LA COMMUNE S'EST MISE AUX COULEURS DE LA GRANDE BOUCLE
Du jaune, encore du jaune, toujours du jaune. À quelques jours du passage du Tour, Salers a parsemé son bourg, à l’architecture parfois austère, des couleurs éclatantes de la Grande Boucle.

C'est désormais une tradition à Salers. À chaque événement d'envergure, la vitrine du bar L'Ecuyer est décorée d'anciens journaux. « J'ai un stock de vieilles revues et au début, je les accrochais en vitrine pour me cacher derrière, rigole la gérante, Agnès Maltcheff. Maintenant, j'essaie de les faire correspondre avec l'actualité. »

Anticipant le passage du Tour dans la commune, mercredi, Agnès se cache donc ces jours-ci derrière des magazines et des photos de cyclistes du siècle dernier. Et parfois sélectionnés avec humour : « "Louison Bobet, l'ère des coureurs de laboratoire" : ça m'a fait rire quand j'ai vu ce titre d'article, je ne pouvais que l'accrocher ! », note, malicieuse, la tenancière.

À son image, Salers a la tête dans le guidon. Exemple à l'hôtel Le Bailliage, où quatre vélos installés dans le jardin représentent autant de générations de cyclistes chez les propriétaires, des 87 ans de Charly Bancarel aux 8 ans de son petit-fils. Surtout, près de 120 vélos peints en jaune ont été parsemés dans le bourg par l'association des commerçants. « C'est comme un parcours fléché, qui mène dans toutes les rues, explique son président Daniel Gil. À chaque fois, on a mis sur le vélo un panneau sur l'histoire d'une édition du Tour. Les gens peuvent ainsi se prendre en photo avec leur année de naissance. » Du jaune qui « contraste en plus avec l'austérité de la pierre des bâtiments. C'est un peu du land art », souligne le gérant de l'hôtel Saluces. L'initiative est une réussite : « Ça éveille la curiosité, d'autant qu'on a sorti des pièces de collection, comme un vélo alpin des gendarmes. Un collectionneur a même voulu nous l'acheter ! » Une fois les cyclistes du Tour passés, ces vélos jaunes seront donnés à une association, afin d'être redistribués en Afrique.

Les camping-cars attendus

Alors qu'à l'initiative d'élèves du lycée agricole d'Aurillac, une tête de vache salers géante prend forme dans un champ sous l'esplanade de Barrouze, les rues de Salers ont commencé à s'animer, ce week-end, avec l'arrivée de camping-caristes. « En 2004, lors du dernier passage du Tour ici, il y avait 320 camping-cars entre Salers et le col de Néronne !, se souvient Jean-Charles Bancarel, de la boutique de produits régionaux Le Sagranier. On avait fait la tournée des pains et croissants sur la route le matin, ça avait cartonné. » Le commerçant est revendeur officiel des produits du Tour, à commencer par les maillots jaunes, verts et à pois rouges. « On a aussi des gourdes, des caleçons, ça marche plutôt bien », sourit-il.

Du côté des hôtels aussi, de premières retombées économiques, en terme de réservation, se font sentir. « Mais le passage du Tour, ça va très vite. L'intérêt, ce sont surtout les belles images d'hélicoptère, pour gagner en notoriété à plus long terme », relève le maire Jean-Louis Faure.

À l'Office de tourisme, Sylvie Ganry se souvient ainsi de « ces nombreux appels, quelques jours après le passage des cyclistes en 2004. » Douze ans plus tard, Salers voit toujours la vie en jaune.

Animations. Mardi 5 juillet en soirée, cuisse de bœuf à la broche au col de Néronne. Mercredi 6 juillet, à Anglards-de-Salers, structures gonflables et animations sur l'aire de jeux des Fraux et écran géant à la salle des fêtes ; à Salers, dégustation de produits locaux, animations autour du vélo et tir à l'arc, bal en soirée à la salle des fêtes avec « Obsession » ; au col de Néronne, dégustation de produits locaux et mur d'escalade.

Arthur Cesbron
arthur.cesbron@centrefrance.com

Réalisé par un ferronnier de Saint-Chamant, ce vélo en fer forgé, entouré ici par des commerçants et élus de la commune, trône en bord de route, sur « la rocade » de Salers. - Agence AURILLAC